Jean-Baptiste Baronian – Meurtre à Waterloo

waterloo 3D_moyenCaractéristiques techniques
Date de publication : octobre 2011
Format 21 x 15 cm
140 pages
Prix public : 10 €
ISBN : 978-2-87542-029-9

 

 

 

Le livre
Après avoir été rayé du barreau, Frédéric Fontaine, quarante-huit ans, a décidé de devenir détective privé et s’est installé à Waterloo. Une de ses toutes premières clientes, la belle et mystérieuse Géraldine Maheux, lui demande d’enquêter sur le meurtre de son père dont le cadavre a été découvert, six mois auparavant, dans le Panorama de la bataille de Waterloo, au pied de la Butte du Lion. Une demande d’autant plus pressante que l’enquête officielle de la police, elle, n’a toujours pas abouti…

L’auteur
Né à Anvers en 1942 dans une famille arménienne, Jean-Baptiste Baronian, après avoir mené à bien des études de droit à l’UCL, entre aux éditions Marabout en 1970 et en assure la direction littéraire jusqu’en 1977. Par la suite, il travaille pour diverses maisons d’éditions parisiennes (Le Livre de poche, Le Masque, Néo, 10-18, Le Fleuve noir…) et écrit d’innombrables articles de critique littéraire dans la presse, notamment Le Magazine littéraire et Le Vif/L’Express. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres : romans, recueils de contes et de nouvelles, essais, anthologies, albums pour enfants. Dans ses romans, notamment Matricide, La Nuit, Aller-retour, Le Vent du Nord, L’Apocalypse blanche, Les Papillons noires, Quatuor X ou Dans les miroirs de Rosalie, il aime mêler le réel et l’étrange et mettre en scène des personnages confrontés à des crimes mystérieux. Il est considéré comme un des meilleurs spécialistes de la littérature fantastique et de la littérature policière, des genres auxquels il a consacré plusieurs ouvrages (en particulier Panorama de la littérature fantastique de langue française et Simenon ou le roman gris) et de très nombreux articles. Il est par ailleurs membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique et président de l’association internationale « Les Amies de Georges Simenon ». On lui doit aussi des biographies de Baudelaire, de Verlaine et de Rimbaud.

ajout_panier2